La création du réseau francophone de la Liste verte des aires protégées et conservées de l’UICN permet de remettre la francophonie au coeur des enjeux environnementaux. Ainsi, la francophonie peut être le lieu de nouvelles solidarités pour protéger la biodiversité. En tant que Présidente du Comité Français je me servirai pleinement de ce levier pour favoriser la mobilisation des Etats et faire converger le travail des acteurs de terrain, des ONG et des sociétés.

Share This