J’ai co-signé[1] ce jour une tribune « Pour un contrat écologique et social ». Les élections européennes qui s’annoncent sont capitales. Elles représentent une opportunité de « porter l’idée d’un contrat social et écologique européen » à la hauteur des enjeux que nous vivons, en matière écologique, économique et sociale. 

C’est pourquoi nous demandons la mise en place de politiques industrielles créatrices d’emplois dans le domaine de la transition, l’assurance d’un cadre financier efficace et l’accompagnement social de cette transition.

« La transition écologique et sociale constitue une formidable opportunité pour le renouveau démocratique de l’Europe qui peut trouver, dans ce défi une raison d’être, un prolongement du projet pacificateur des origines. »

Retrouvez l’intégralité de la tribune : http://www.leparisien.fr/elections/europeennes/union-europeenne-pour-un-contrat-ecologique-et-social-19-05-2019-8075028.php


[1] Emmanuelle Cosse, ancienne ministre du Logement, conseillère régionale d’Île-de-France, Bruno Lechevin, ancien président de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), codirecteur de l’Observatoire de la transition énergétique et sociale de la Fondation Jean Jaurès, Adrienne Brotons, Fondation Jean Jaurès, Nicolas Dalle, maître de conférences à Sciences-po, Maud Lelièvre, déléguée générale de l’Association des écomaires, Benoît Calatayud, responsable transition énergétique à la Direction de l’innovation – Bpifrance, Michel Gioria, directeur régional Île-de-France de l’Ademe, Julien Touati, ingénieur.

Share This