Mercredi 4 décembre, nous avons lancé l’association France Avenir Solaire (FAS) en organisant un premier colloque portant sur le « Solaire, un atout pour l’avenir énergétique de la France », au Conservatoire national des Arts et Métiers, avec mes amis Pierre-Yves Le Borgn’ et Leah Charpentier. 
Nous avons débattu des enjeux du développement de l’énergie solaire en France : des avancées technologiques, des freins, de l’intégration dans les territoires et de la nécessité de la transition énergétique.
Notre association, France Avenir Solaire (FAS),  a pour vocation de rassembler tous les acteurs de l’énergie photovoltaïque en France, des producteurs de panneaux photovoltaïques aux consommateurs, en passant par les développeurs, les investisseurs et, bien sûr, tous les citoyens engagés. 
Cette association est née à la fois d’un rêve et un constat :
Notre constat : les progrès technologiques considérables accomplis ces dernières années et la baisse continue du coût de l’énergie solaire, qui a atteint un prix record de 14,74€/MWh au Portugal, font de l’énergie solaire l’une des plus rentables. 
Notre rêve : Atteindre les 44 GW d’énergie photovoltaïque en France, fixés par la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) pour 2028, et même plus tôt, et en suite aller bien au-delà ! 

Et développer une énergie qui préserve également les autres problématiques environnementale : reconversion des friches, rationalisation des bâtiments publics, etc…

Share This