Cette journée du climat permet de rappeler son rôle dans le développement intégral des sociétés et comment sa relation avec les différents aspects naturels et sociaux est indispensable à la conservation.

Le changement climatique est une question qui nous concerne tous et qui, ces derniers temps, a été plus souvent au centre de nos agendas locaux et internationaux. Les effets du changement climatique intensifient la concurrence pour les ressources telles que la terre, la sécurité alimentaire et l’eau, exacerbant de plus en plus les tensions socio-économiques et affectant le bien-être des différentes populations, notamment les plus vulnérables.

L’activité humaine contribue fortement à la détérioration du climat et à la perte des écosystèmes qui contribuent à le combattre. Chaque année, des milliards de tonnes de CO2 et d’autres gaz à effet de serre sont libérés dans l’atmosphère en raison de la production de charbon, de pétrole et de gaz. En outre, les écosystèmes de la planète ne parviennent pas à absorber les énormes quantités de gaz que nous émettons, ce qui crée un déséquilibre dans la quantité de CO2 et accroît les effets de la crise climatique.

Il est important de souligner l’importance de préserver les écosystèmes et le lien entre le climat et la biodiversité. Le changement climatique provoque une redistribution géographique des espèces végétales et animales à l’échelle mondiale. Comprendre les relations réciproques entre la biodiversité et le changement climatique aide à la fois à la gestion de la biodiversité locale et à l’établissement de politiques mises en œuvre à des échelles temporelles et spatiales plus grandes.

Des transformations fondamentales dans tous les aspects de la société sont importantes pour faire face à la crise climatique, notamment la production alimentaire, l’utilisation des terres, le transport des marchandises et le développement de nos économies. L’UICN a proposé l’expression Solutions Fondées sur la Nature, qui désigne un ensemble d’actions et de politiques qui exploitent le pouvoir de la nature pour relever nos défis. Il est impératif de les utiliser pour contrer les effets de la crise climatique.

Enfin, la synchronisation des agendas internationaux est essentielle pour atteindre les objectifs fixés. Maintenir l’augmentation de la température en dessous de 2°C, accroître la protection des zones protégées, réduire la déforestation et les émissions de CO2 sont des défis qui doivent être relevés à tous les niveaux sociaux et qui doivent tenir compte de la voix des différentes populations. Des événements tels que le Congrès mondial de la nature de l’UICN, la COP15, qui se poursuivra en 2022, et la COP26, qui vient de se tenir à Glasgow, rassemblent et engagent les actions politiques de toutes les Parties.

Share This