Elue depuis 2001, représentante d’un réseau international de collectivités locales, je suis convaincue du rôle essentiel de celles-ci dans la préservation de l’environnement.

Les partenariats que j’ai eu la chance de mener au Sénégal – cher à mon cœur – en sont l’illustration la plus parfaite. Le Sénégal compte 500 mairies et le problème de la protection de la biodiversité est d’actualité pour chacune d’entre elles. Selon un rapport de l’Agence sénégalaise de la statistique et de la démographie, le pays dispose de 6,3 millions d’hectares de forêts naturelles en 2007, contre 11 millions au moment de l’indépendance, en 1960. Entre 2005 et 2010, « le couvert forestier a accusé une perte moyenne annuelle de 40 000 hectares. » Le potentiel forestier sénégalais s’est fortement dégradé à cause des sécheresses consécutives, de la baisse des précipitations (entre 20 et 25 % chaque année), d’autres causes naturelles (érosion, feux de brousse, etc.) et de l’action de l’homme. Le rapport pointe également du doigt la production du bois de chauffe (qui s’est établie à 116 505 stères en 2013 contre 80 864 en 2010) et du charbon de bois (le pays en a produit 44 287 tonnes en 2013). Ce qui accélère la déforestation.

Malgré la signature de la déclaration de New York sur les forêts en septembre 2014 (dont l’objectif était de « réduire les pertes forestières naturelles de moitié d’ici 2020, en s’efforçant d’y mettre fin d’ici 2030 ») ou les engagements « zéro déforestation d’ici à 2020 » affichés par de nombreuses entreprises, force est de constater que nous sommes très loin du but. Au delà des Etats, seule une action concertée, s’appuyant sur les villes, au Nord comme au Sud peut permettre d’accélérer la mise en place des stratégies nationales de lutte contre la déforestation importée ou locale. 

Il y a urgence à agir, par la commande publique, par la mise en place de programmes de co-développement, par l’engagement international. Ce sera un enjeu important pour les maires qui seront élus en France en mars prochain.

Voir l’article sur Afrik21.

Share This