Les deux institutions inviteront les parcs nationaux, aquariums, jardins botaniques, zoos, musées des sciences et d’histoire naturelle du monde entier à unir leurs forces pour sensibiliser le public à la crise naturelle, dans la perspective de la 15esession de la Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique qui se tiendra à Kunming, en Chine, en octobre prochain.

Sur l’ensemble du continent européen, 17 % des espèces d’oiseaux sont menacées et plus de 77% des habitats naturels sont dans un état de conservation jugé « défavorable »… En 2011, l’Union européenne avait adopté une nouvelle stratégie de protection de la biodiversité afin d’enrayer le déclin des systèmes naturels. Cette approche européenne s’inscrivait dans le cadre des engagements pris mondialement lors de la Convention sur la diversité biologique en octobre 2010.

Je me souviens des interrogations que nous avions comme ONGs, des débats qui avaient lieu à Nagoya (Japon) et ont permis l’adoption du Plan stratégique mondial pour la biodiversité 2011-2020, les fameux 20 objectifs  d’Aïchi », en accord avec les « Objectifs de développement durable » des Nations unies.

Près de 10 ans après Nagoya, enfin, enfin cette coalition mondiale : il était temps.

Car pour faire vivre ces engagements, il fallait aller plus loin !

Espérons que cette action qui prépare la 15e session de la Conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique de Kunming, en Chine, en octobre prochain soit aussi exemplaire au niveau européen !

Chasse, migration, espèces protégées, … les chantiers sont nombreux… soyons exemplaire Marseille !

Share This