Dans cette interview Maud Lelièvre aborde à la fois la mobilisation des collectivités locales mais également les enjeux prioritaires pour le congrès de l’UICN.

Cette année 2021 marquait les 30 ans des trophées éco action : 30 ans de de prix remis aux collectivités locales innovantes.

Cette édition est remarquable à trois points de vue :

La première est que nous avons souhaité faire depuis l’origine un concours fondé sur la reproductivité ; pari réussi puisqu’un certain nombre de prix qui ont été décernés ces dernières années ont donné lieu à des projets dans d’autres collectivités

Le second point : un concours fondé sur le partage, nous souhaitons que les collectivités locales qui gagnent puissent accueillir des élus et leurs services de d’autres territoires pour amplifier les échanges d’expérience.

Et enfin, la sensibilisation du public est au cœur des objectifs.

Le réseau des Eco Maires malgré la crise n’a jamais été aussi mobilisés. La crise sanitaire est aussi une prise de conscience. Un certain nombre de gens qui doutait encore des enjeux climatiques et liés à la biodiversité, ont repensé par à leur mode alimentation en optant pour un circuit court local et circulaire, à de nouvelles politiques de mobilité, à une ville durable, …

Cette année sera aussi marquée par le Congrès Mondial de la nature en septembre prochain.

L’enjeu sera, au-delà des décisions qui seront adoptées pour faire face à la crise de la biodiversité, d’intégrer demain les collectivités locales comme membres de l’uicn.

Encore plus au niveau français où l’enjeu est de déployer la nouvelle stratégie nationale de la biodiversité dans les territoires à partir de décembre 2021.

Source :

Les commentaires sont clos.

International
Archives
Share This