À l’instar de la communauté internationale, la Journée mondiale de la biodiversité qui sera célébrée ce vendredi 22 mai 2020, est une occasion pour de nombreux experts africains de s’exprimer sur les conséquences indirectes néfastes de la pandémie de Covid-19 sur la faune sauvage africaine menacée par le braconnage. Pour remédier à tout ce mal, les représentants de l’Union internationale pour la conservation de la nature (Uicn) au Sénégal, des Eco Maires, en collaboration avec l’ambassade de la France, s’associent pour porter une vision commune pour le prochain congrès international de l’Union qui aura lieu en France (Marseille) en janvier prochain...

Lire la tribune sur senpresse.net

Cette tribune a été proposée par les signataires suivants 

  • Mamadou DIALLO, Conseiller Régional de l’UICN-Monde, ancien Président du Comité national UICN Sénégal, ancien Président du Comité régional des membres de l’UICN en Afrique de l’Ouest
  • Aboubacry DIALLO, Président de l’ASDEN, membre du Comité national UICN (Sénégal)
  • Dr. Maud LELIEVRE, Vice-présidente du Comité national français de l’UICN, Déléguée Générale des Eco Maires (France)
  • Kikala DIALLO, Maire de Dindéfélo (Sénégal)
  • Dr Tahibou BA, Centre de Suivi Écologique CSE  (Sénégal)
  • Djibi SEYDI, Trésorier Général Association Sénégalaise des Amis de la Nature (ASAN) – (Sénégal)
  • Mamadou Lamine THIAM, Président du Comité National UICN (Sénégal)
  • Issa THIAW, Ingénieur des Travaux des Eaux et Forêts, Chasses et Parcs Nationaux (Sénégal)
  • Sény SONKO, Expert en Ethique, Ecologie et Développement Durable (France)
  • Ahmed SENHOURY, Directeur Partenariat Régional pour la Conservation des Zones Côtières (PRCM) – (Sénégal)
  • Ousmane SONKO, Directeur des Eco Maires Afrique
  • Adama Fala SIDIBE, Chargé de Communication de Nature Mauritanie ONG (Mauritanie)

Share This